CESD-Oikos-989x90

Le samedi 18 novembre 2017

Recherche:

Épargnants, investisseurs et revenus de placements

Statistique Canada, 2010. Le nombre de déclarants ayant indiqué des revenus de placements ainsi que le montant déclaré de ces revenus ont tous deux diminué en 2010. À l’échelle nationale, plus de 7,5 millions de personnes ont déclaré des revenus de placements totalisant 50,0 milliards de dollars, selon les données provenant des déclarations de revenus de 2010. (Les revenus de placements correspondent à la somme de dividendes provenant de sociétés canadiennes imposables et des revenus d’intérêts provenant d’investissements dans des véhicules sans privilège fiscal.)

Le nombre de personnes ayant déclaré un revenu de placements a diminué de 8,5 % par rapport à 2009, tandis que les revenus totaux de placements ont baissé de 3,4 %. (Lorsque des montants ont été comparés, toutes les données des années précédentes ont été ajustées pour tenir compte de l’inflation, telle qu’elle est mesurée par l’Indice des prix à la consommation.) La proportion de déclarants ayant indiqué des revenus de placements à l’échelle nationale a diminué, pour passer de 33,7 % en 2009 à 30,6 % en 2010. Des baisses se sont produites dans chaque province et territoire. La baisse la plus marquée a été enregistrée au Québec, où la proportion est passée de 31,0 % à 26,8 %.

La valeur médiane des revenus de placements au Canada est passée de 600 $ en 2009 à 550 $ en 2010. Autrement dit, la moitié des déclarants ont indiqué des revenus de placements supérieurs à 550 $ en 2010, et l’autre moitié, une somme inférieure. Parmi les provinces, les déclarants de la Colombie-Britannique (660 $) ont affiché le revenu de placements médian le plus élevé, suivis de ceux de l’Alberta (640 $) et de la Saskatchewan (610 $). Les déclarants des Territoires du Nord-Ouest (270 $) ont affiché le revenu de placements médian le plus faible.

Parmi les régions métropolitaines de recensement, la valeur médiane des revenus de placements la plus élevée a été enregistrée à Victoria (900 $), suivie de Kelowna (830 $) et de Calgary (720 $). Le revenu de placements médian le plus faible a été déclaré à St. John’s (330 $).

Aux fins du présent communiqué, les bénéficiaires des revenus de placements sont des investisseurs (ceux qui déclarent un revenu de dividendes provenant de sociétés canadiennes imposables) ou des épargnants (ceux qui déclarent uniquement un revenu d’intérêts). Les investisseurs peuvent aussi avoir déclaré un revenu d’intérêts. En 2010, un total de 3,7 millions d’investisseurs au Canada ont déclaré des revenus de dividendes et d’intérêts de 44,0 milliards de dollars. Le nombre d’investisseurs a diminué de 0,3 %, tandis que le total des revenus de dividendes et d’intérêts déclarés a augmenté de 0,4 %. Le nombre d’épargnants a connu un recul de 15,3 % pour s’établir à un peu moins de 3,8 millions en 2010. Le total des revenus d’intérêt déclarés a diminué de 24,2 % pour s’établir à 6,0 milliards de dollars.

Nota : Le revenu tiré d’investissements en vertu de régimes enregistrés d’épargne-retraite ou de fonds enregistrés de revenu de retraite, par exemple, est exclu. Les gains en capital sont également exclus.

Discussion

Pas de commentaire pour “Épargnants, investisseurs et revenus de placements”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: