CESD-Oikos-989x90

Le mercredi 19 septembre 2018

Recherche:

Un autre rapport percutant dénonçant la Loi des mines du Qc

Communiqué – La coalition Québec meilleure mine se réjouit des résultats d’un nouveau sondage qui révèle que jusqu’à 82 % des Québécois demandent à ce que leurs droits et l’environnement soient mieux protégés face aux activités minières ; 60 % des Québécois demandent également que Québec applique une redevance additionnelle sur la valeur brute, comme cela se fait ailleurs dans le monde. « Le message est clair : les Québécois, qu’ils soient des régions minières ou des grands centres, veulent de réels changements dans la gestion des mines. Ils ne veulent pas de petits changements cosmétiques. Souhaitons que nos élus –tous partis confondus – comprennent le message et agissent en ce sens. Il en va de l’intérêt public de l’ensemble des Québécois et non pas de celui de quelques lobbies miniers », affirme Ugo Lapointe, porte-parole de la coalition Québec meilleure mine.

Halte aux mines d’uranium

Le sondage révèle également 62 % des Québécois sont favorables à un moratoire sur les mines d’uranium, comme ceux déjà en place en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse et dans l’état de la Virginie. Près de huit Québécois sur dix (78 %) affirment qu’un examen complet et dindépendant des impacts des mines d’uranium devrait être fait avant d’autoriser tout projet sur le territoire québécois. Cette proportion augmente à près de neuf personnes sur dix (86 %) dans le Nord-du-Québec, où vit pourtant une forte proportion des travailleurs miniers. « Il est clair que l’ensemble des Québécois souhaite que le gouvernement n’autorise aucun projet minier d’uranium, tant qu’une étude indépendante n’aura pas été réalisée sur les dangers de cette industrie pour la santé, l’environnement et les populations. L’épineuse question de la gestion à long terme des déchets miniers radioactifs laissés dernière doit être abordée », affirme Christian Simard de Nature Québec.

Priorités pour la réforme minière

Le sondage révèle également que « la première priorité » des Québécois est celle de réformer le secteur minier, de sorte que les minières n’aient plus de pouvoirs indus sur les droits des citoyens et des collectivités qui habitent le territoire. « Les Québécois veulent que leurs droits et ceux des municipalités soient beaucoup mieux protégés que ce n’est le cas actuellement. Ils veulent pouvoir dire ?oui ou non” aux projets qui les affectent et non plus faire face à des menaces d’expropriation. Ils veulent aussi pouvoir compter sur de solides mesures de protection pour leur santé, l’environnement et leur qualité de vie (voir à ce sujet le récent rapport du Vérificateur général). Pour l’instant, encore beaucoup de citoyens ont l’impression que le gouvernement écoute trop les lobbies miniers et pas suffisamment les citoyens sur ces enjeux » de conclure Me Nicole Kirouac, avocate et personne ressources du Comité de vigilance de Malartic.

Le sondage a été réalisé par la firme Léger et l’Initiative boréale canadienne, à la mi-février 2013, auprès de 1000 personnes des régions et des grands centres. La coalition Québec meilleure mine participera au forum sur les redevances minières le 15 mars prochain à Montréal. Elle fera bientôt savoir ses recommandations prioritaires à ce sujet.

Discussion

Pas de commentaire pour “Un autre rapport percutant dénonçant la Loi des mines du Qc”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: