CESD-Oikos-989x90

Le lundi 06 décembre 2021

Recherche:

Développement du logement social en France : tout un autre monde !

Dans une note d’intervention produite l’an dernier dans le cadre de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), j’ai abordé la situation du logement social au Québec. On y trouve à peu près 120 000 logements sociaux. En proportion du parc locatif, il s’élève à 11,3%, ou à 4,7% du parc global de logements. Lorsqu’on le compare aux pays européens, l’offre de logement social du Québec s’apparente à celle de l’Allemagne et de l’Espagne, mais elle est à des années lumières de la situation de celle des Pays-Bas ou de celle de nos cousins français, où le parc de logements sociaux est quatre fois plus important.

Mais au rythme où nous construisons le logement social au Québec, ce n’est pas demain la veille où nous pourrons nous comparer plus avantageusement à la France. Depuis le début des années 2000, par exemple, il semble que l’objectif de 3000 nouveaux logements sociaux par année soit la cible maximale que les gouvernements ne veulent pas dépasser. Or, le nouveau gouvernement de François Hollande réfléchit présentement à se lancer dans un programme de construction de 150 000 HLM par an (contre 82 000 ‘seulement’ en 2012) pour relancer l’économie de la France en même temps que la politique du logement et de la ville. En proportion, ça voudrait dire, au Québec, de se donner une cible annuelle de 15 000 HLM.

L’objectif français se situe dans le cadre de la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU), adoptée en 2000, qui prévoyait que les communes de plus de 3 500 habitants situées dans des agglomérations de plus de 50 000 habitants doivent compter au moins 20 % de logements sociaux en 2020. La ministre du Logement du gouvernement socialiste, Cécile Duflot (qui provient du parti des Verts), a soumis un projet de loi qui rehausse ce quota de 20 % à 25 % à l’horizon 2025 dans les zones où l’on manque de logements.

Le Québec pourrait grandement s’inspirer de la France pour faire la même chose ici, c’est-à-dire de combler un besoin essentiel (la liste d’attente pour le logement social s’élève à 40 000 depuis plusieurs années) tout en relancer une économie qui en aurait bien besoin. Nous avons lancé, à l’IREC, un programme de recherche sur le financement de la reconversion dans trois secteurs d’activité, dont celui de l’habitation. Dans ce cadre, nous devrions pouvoir lancer des propositions originales pour le financement du logement social d’ici l’été prochain.

Discussion

Pas de commentaire pour “Développement du logement social en France : tout un autre monde !”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: