CESD-Oikos-989x90

Le samedi 24 août 2019

Recherche:

Vers un autre modèle agricole pour nourrir le monde !?

2013 est l’année du 20e anniversaire d’UPA Développement international. 2013 est aussi l’année du 14e anniversaire du GESQ mais surtout de la 7e édition de son Université d’été qui portera sur les défis de développement durable en matière d’agriculture et d’alimentation. À noter en outre que 2014 sera, par résolution de l’ONU, l’année internationale de l’agriculture familiale. La question alimentaire, dans sa dimension planétaire, sera donc plus que jamais à l’ordre du jour. La Coalition pour la souveraineté alimentaire sera d’ailleurs là pour relater les avancées à cet égard de même que des représentants d’organisations paysannes du Sud (Haïti, Costa-Rica et Cameroun). L’Université d’été du GESQ se tiendra les 23 et 24 mai prochain en Mauricie après s’être tenue au Saguenay, dans l’Estrie et dans Lanaudière dans les années précédentes. Lieu de l’événement : le CEGEP de Shawinigan.

Cette université d’été s’inscrit dans le prolongement des activités de 2011 et 2012 qui proposaient que l’On change de modèle! Concrètement, cela passe en priorité par des mobilisations sur deux fronts considère le GESQ : l’énergie et le climat, d’une part; l’alimentation et la santé, d’autre part. Ces deux questions ont d’abord commencé à être abordées dans un colloque organisé conjointement par la Caisse d’économie solidaire Desjardins, Fondaction et le GESQ à l’automne 2011, au Centre Saint-Pierre à Montréal, et à la 5e édition des Rencontres du Mont-Blanc à Chamonix à l’automne 2012. La réflexion s’est poursuivie lors du Rendez-vous solidaire d’avril 2012. En 2013, le GESQ privilégie le volet alimentation (production, distribution, consommation) et santé alors que la Caisse d’économie solidaire s’engage davantage sur l’axe énergie-climat dans le cadre de ses collaborations avec des groupes écologistes. Cette 7ième édition se veut également ouverte sur la démarche des 6ième Rencontres du Mont-Blanc dont la thématique sera « Objectifs du Millénaire pour le Développement post-2015 : Changer le cap de la mondialisation avec l’économie sociale et solidaire ! »

On notera, à la lecture du programme, que Madame Nora Ourabah Haddad, en tant que représentante de la direction de la Food and Agriculture Organization (FAO), une importante agence de l’ONU. Mme Nora est coordonnatrice du Bureau de la communication, des partenariats et des activités de plaidoyer. Elle sera la principale conférencière à l’ouverture. Et à la clôture, un représentant des Rencontres du Mont-Blanc, Gérald Larose, membre de la direction du Forum international des dirigeants de l’économie sociale et solidaire qui nous entretiendra des défis de la 6e édition des RMB. Dans la foulée, les panels et ateliers d’échange porteront sur les trois thèmes suivants :

Bloc I ‒ Alimentation et santé dans le modèle libéral productiviste actuel

Bloc II ‒ Les filières agroalimentaires en économie sociale et solidaire

Bloc III ‒ Alimentation et santé publique : choisir la santé et réduire les inégalités

À retenir, un membre de la direction de la FAO sera au Québec en mai, ce qui n’arrive pas souvent. Mme Nora le sera non seulement pour l’Université d’été du GESQ mais aussi pour faire une petite tournée UPA DI/GESQ au Québec notamment avec les grandes centrales syndicales et d’autres organisations qui veulent partager les enjeux internationaux de l’agriculture à l’aube de cette année internationale de l’agriculture familiale. Rappelons comme le fait si bien l’agroéconomiste français Michel Griffon l’immense contradiction sociale qui se vit à cet égard : « Il y a de 20 à 25 millions d’exploitations dans le monde, qui font de l’agriculture industriellement intensive, ce qui représentent 30 à 40% de la production mondiale. Mais cette exploitation vit présentement une hausse des coûts de l’énergie, génère beaucoup de gaz à effet de serre, est dommage pour la biodiversité et entre dans une phase de rareté » en ce qui a trait aux engrais (dont une bonne partie dépend du pétrole) et à l’eau (étant donné le changement climatique). La demande pour plus de viande ne fait qu’accentuer les besoins en terres (production de maïs et de soya) pour alimenter le bétail. C’est notamment le problème de la Chine. Si, de plus, on va vers les agrocarburants parce que l’agriculture et la forêt sont les candidats au remplacement du pétrole, on voit tout de suite se profiler le cercle vicieux. « Puis il y a deux milliards 400 millions de petits exploitants peu mécanisés, ne disposant pas d’un régime sanitaire adéquat, peu productive et dont l’enjeu est d’accroître leurs rendements » avec, en autant que faire se peut, des techniques dont les coûts seraient faibles et une production respectant l’environnement afin de rendre les terres plus fertiles. Griffon ne s’en cachait pas, l’équation est très très difficile à résoudre. C’est sur cet enjeu central que le GESQ entend mener ses échanges. C’est aussi sur cet enjeu que UPA DI travaille depuis 20 ans dans les pays du Sud.

Le GESQ est un espace de construction de propositions, un espace de débat et d’éducation populaire et un espace de convergence. Son Université d’été est ouverte à tous et toutes. Pour en savoir plus sur le programme, sur l’hébergement et pour s’inscrire, on va sur le site du GESQ.

Signalons au passage qu’il n’y a point de surprise à ce que la FAO soit présente à l’Université d’été du GESQ car le secrétaire exécutif du GESQ est nul autre que le secrétaire général de l’UPA DI, André Beaudoin, un agriculteur de la Mauricie et artisan de première ligne de cette OCI qui vient tout juste de faire une entente avec la FAO. Pour en savoir plus sur cette organisation parmi les premières à avoir adhérer au GESQ en 2000, on peut lire une grande entrevue sur le blogue de la CRDC: Thème de l’entrevue : Agriculture familiale et syndicalisme agricole. Comment et pourquoi l’UPA soutient des organisations paysannes au Sud depuis 20 ans ?

Pour aller plus loin sur ce thème, on peut lire dans le Guide québécois pour des Agendas 21e siècle locaux un article que j’ai écrit récemment: « Vers un New Deal vert. Comment mettre en œuvre un nouveau scénario de développement durable ? La contribution des coopératives et de l’économie solidaire ». Et pour s’équiper d’une bonne argumentation dans le débat Agriculture familiale/agriculture industrielle en examinant le point de vue de l’UPA-DI et l’entente, qualifiée d’historique, que l’UPA vient de signer avec la FAO, on peut lire dans le Devoir « L’UPA et la FAO s’unissent pour l’agriculture familiale ».

Sur l’agro business, il faut écouter la vidéo L’appât du grain, une entrevue du sociologue Laurent Delcourt, vidéo produite par Entraide et Fraternité, ONG belge le 31 janvier 2013. Laurent Delcourt, sociologue et historien, chercheur au Centre Tricontinental, évoque dans son entrevue l’évolution de l’agro business, sa concentration toujours plus forte et sa main mise sur les produits issus de l’agriculture. Il en dénonce les effets qui à terme risquent de voir la disparition de la petite agriculture paysanne. Une vidéo de cinq minutes qui ramasse bien la chose. On s’en reparle en mai.

Discussion

2 commentaires pour “Vers un autre modèle agricole pour nourrir le monde !?”

  1. Merci pour ce cocktail à la fois percutant et aussi stimulant

    Écrit par Omer Chouinard | avril 24, 2013, 15 h 02 min
  2. [...] 2013 est l’année du 20e anniversaire d’UPA Développement international. 2013 est aussi l’année du 14e anniversaire du GESQ mais surtout de la 7e édition de son Université d’été qui portera sur les défis de développement durable en matière d’agriculture et d’alimentation. À noter en outre que 2014 sera, par résolution de l’ONU, l’année internationale de l’agriculture familiale. La question alimentaire, dans sa dimension planétaire, sera donc plus que jamais à l’ordre du jour. La Coalition pour la souveraineté alimentaire sera d’ailleurs là pour relater les avancées à cet égard de même que des représentants d’organisations paysannes du Sud (Haïti, Costa-Rica et Cameroun). L’Université d’été du GESQ se tiendra les 23 et 24 mai prochain en Mauricie après s’être tenue au Saguenay, dans l’Estrie et dans Lanaudière dans les années précédentes. Lieu de l’événement : le CEGEP de Shawinigan.  [...]

    Écrit par [Article] Oikos Blogue | Vers un autre mod&egra... | avril 28, 2013, 21 h 04 min

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: