CESD-Oikos-989x90

Le lundi 06 décembre 2021

Recherche:

Nouvelles de la finance responsable : semaine du 3 juin 2012

Nous savons le rôle que joue la finance dans la vie quotidienne, et en particulier dans les processus de prise de décision des entreprises. Dans les deux dernières décennies, ce rôle a plutôt été néfaste. Depuis peu, cependant, les acteurs du mouvement de la finance responsable commencent à faire en sorte que la protection des valeurs monétaires ne se fassent plus aux dépends des valeurs sociales des épargnants.

Accaparement des terres agricoles : la Banque nationale recule et…vend à Charles Sirois

C’est CIRANO qui nous le dit : « Y en a pas de problème d’accaparement des terres au Québec ». Pourtant, la Banque nationale avait une stratégie d’achat de terres aux fins de spéculation au Saguenay. Et c’est devant la pression de l’opinion publique qu’elle vient de décider de se défaire des 5 000 acres de terres agricoles qu’elle y avait acquis. Mais, en l’absence d’une législation et d’outil adéquat, comme le proposait une étude de l’IREC, elle vend ces terres à ‘Pangea terres agricoles’, détenu par Charles Sirois (cofondateur de la CAQ) et Serge Fortin. Pangaea signifie en latin : « toutes les terres ». C’est le nom que les scientifiques ont donné au continent primitif qui, il y a plusieurs millions d’années, regroupait tous les continents actuels…leur nom est, en soi, tout un plan d’affaires!

La finance responsable belge traverse une année difficile

La finance responsable belge a passé une mauvaise année 2012. Selon les statistiques publiées récemment par la Beama, l’association belge des gestionnaires d’actifs, l’encours des fonds FSR a chuté de 18% l’année dernière en Belgique, pour tomber à 5,78 milliards d’euros, contre 7,06 milliards en 2011. C’est une érosion commencée il y a deux ans qui continue, et même qui s’accentue. On explique la contre-performance des fonds FSR par la réduction de l’offre sur le marché bancaire belge en 2012. Le Réseau financement alternatif (RFA) constate la même contre-performance des fonds durables, même si sa méthodologie diffère de celle de la Beama. « Il y a sans doute plusieurs raisons à cette évolution négative », confie Bernard Bayot, directeur du RFA. « A titre provisoire, on peut sans doute mettre cette chute en rapport avec le fait que le plus gros acteur du marché belge des fonds ISR, à savoir KBC, ne sort plus de nouveaux fonds ISR depuis un certain temps, alors qu’il y a deux ans, un fonds sur trois lancé par KBC était un fonds durable. Ça n’explique peut-être pas tout mais c’est sûrement un élément qui joue. »

Infographie: pourquoi Finance Watch veut une vraie réforme des banques en Europe

L’Observatoire européen de la finance (Finance Watch) a publié un court rapport intitulé De l’importance d’une séparation – rétablir la souveraineté de l’intérêt général sur les banques. Ce rapport explique les avantages d’une séparation des activités de marchés de celles de prêt au sein des grandes banques universelles européenne. Les 15 plus grandes banques européennes contrôlent des actifs de 20 000 milliards d’euros, soit 43% du total du secteur bancaire et 150% du PIB de l’UE. Finance Watch enjoint les décideurs politiques de passer outre les arguments trompeurs proférés contre le principe de séparation. Le rapport affirme plutôt que la concurrence sur le marché bancaire est aujourd’hui faussée par des subventions publiques qui détournent les banques de leur fonction essentielle de service à l’économie réelle; les propositions de réformes bancaires actuellement sur la table ne s’attaquent pas au cas des banques « trop grosses pour faire faillite » et ne réduisent donc pas l’exposition du grand public aux futures crises bancaires; enfin, la séparation des activités des banques serait une étape cruciale dans le redressement du secteur bancaire européen et de la santé économique de l’Union en général.

La CCMM reconnaît le rôle des fonds de travailleurs !!!

L’importance des fonds de travailleurs pour l’économie québécoise est telle que même les organisations réactionnaires des chambres de commerce sont obligées de faire fi de leur idéologie ultralibérale et participer à la contestation de l’abandon progressif du crédit d’impôt par le gouvernement Harper. La Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) vient de publier un Rapport sur l’importance des fonds de travailleurs pour l’économie du Montréal métropolitain à plusieurs égards très intéressant. « À la lumière de cette analyse, affirme la CCMM, nous concluons que le gouvernement fédéral doit revoir sa décision : il doit comprendre que notre économie bénéficie grandement de l’action de ces deux piliers dans notre écosystème financier », a déclaré M. Michel Leblanc. Le rapport divulgué par la CCMM (mais réalisé par Deloitte) cite même une étude de l’IRÉC qui affirme que pour chaque dollar de crédit d’impôt, le gouvernement fédéral retire 1,26 $ en revenus fiscaux. On va conserver ça dans nos annales, puisqu’on ne devrait pas voir cela se reproduire au cours du présent millénaire…

Discussion

Pas de commentaire pour “Nouvelles de la finance responsable : semaine du 3 juin 2012”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: