CESD-Oikos-989x90

Le lundi 06 décembre 2021

Recherche:

Nouvelles sur les énergies propres : semaine du 15 octobre 2013

Les changements climatiques représentent le pire des enjeux auquel l’humanité n’aura jamais été confrontée. Causées par l’activité humaine, elles exigent de transformer en profondeur notre manière de produire, d’échanger et de consommer les biens utiles à la vie. Dans cette nouvelle économie à construire, les énergies propres vont jouer un rôle fondamental.

Le gouvernement français déposera un projet de transition énergétique au printemps 2014

Le débat national sur la transition énergétique s’est déroulé de novembre 2012 à juillet 2013. Le Conseil national du débat, composé de 112 personnes représentant sept collèges (entreprises, syndicats de salariés, ONG environnementales, autres associations, élus locaux, parlementaires et État), a travaillé sur les trajectoires énergétiques possibles dans une vision de moyen et long termes. Parallèlement, le débat s’est déroulé au niveau territorial. Le 25 mai, dans 14 régions de France, s’est déroulée la première journée citoyenne. La synthèse du débat a été adoptée le 18 juillet à la 9ème séance plénière du Conseil national. À partir de cette synthèse, qui a été remise au Gouvernement à l’occasion de la Conférence environnementale 2013, le gouvernement vient de rendre public un tableau de bord de la mise en œuvre de la feuille de route pour la transition écologique, et disponible sur le site du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Il apparaît que sur les 84 mesures de la feuille de route, 24 ont été réalisées de façon définitive, et 39, de portée de moyen terme, sont engagées conformément au calendrier de la feuille de route. Au final, trois quarts des mesures ont été mises en œuvre selon le calendrier fixé.

Le Japon multiplie ses efforts pour le développement des énergies renouvelables

Avec la crise du nucléaire, le gouvernement japonais met les bouchées doubles pour favoriser le développement des énergies renouvelables au pays. Mais ce sont principalement les projets en énergie solaire qui connaissent une croissance exceptionnelle. Alors que le pays avait des capacités de 5 300 MW d’énergie solaire en 2011, les chiffres du mois de mai 2013 indiquent que les capacités avaient dépassé le seuil des 20 910 MW (20,91 GW), contre 12 200 MW en février. Selon les spécialistes, ce serait comparable au succès de la stratégie allemande des deux dernières années. L’énergie éolienne a un peu plus de difficulté à se développer, avec seulement 800 MW de nouvelles capacités approuvées.

Australie : les nouveaux projets énergétiques sont tous renouvelables

L’Australie est aussi active dans la transition énergétique. Un nouveau rapport de l’Autorité des marchés énergétiques (AEMO) souligne que la totalité des nouveaux projets de production énergétique du pays au cours des 12 derniers mois étaient renouvelables (des fermes éoliennes ou solaires). On parle de 1 000 MW de nouvelles capacités (principalement éoliennes) approuvées, contre 940 MW d’énergie provenant d’énergie fossile mises sur la glace. Mais en plus il faut ajouter à cela le développement du solaire dans le marché résidentiel (qui n’a pas à être approuvé par l’AEMO). Selon le rapport, le marché résidentiel (panneaux solaires sur le toit des maisons) serait responsable de l’ajout de 774 MW de puissance l’an passé (dans les États de l’Est et du Sud de l’Australie). Malheureusement, l’élection d’un nouveau gouvernement (proche des lobbys des énergies fossiles, comme le gouvernement Harper au Canada) va changer la donne dans les années à venir.

L’Inde se lance dans la production d’éthanol cellulosique de 2e génération

Praj Industries, le spécialiste indien du traitement global pour le bioéthanol, le traitement de l’eau et des eaux usées, est devenu la première entreprise d’Asie du Sud à mettre en place une usine d’éthanol cellulosique intégrée de 2ème génération. L’usine de démonstration d’éthanol cellulosique fonctionnera avec de la biomasse sous différentes formes, avec une capacité de 100 tonnes sèches de biomasse par jour, incluant les déchets agricoles tels que les cannes et épis de maïs, ou encore la bagasse. L’usine de démonstration va permettre à Praj de consolider 6 années de travail en R&D, en débutant par des essais en laboratoire avant de poursuivre avec un démonstrateur pilote. Avec cette même usine, Praj pourra également développer différents produits biochimiques et bioproduits.

Discussion

Pas de commentaire pour “Nouvelles sur les énergies propres : semaine du 15 octobre 2013”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: