CESD-Oikos-989x90

Le dimanche 28 novembre 2021

Recherche:

Le monde du travail et le changement climatique

L’auteur invité est la Confédération syndicale internationale (CSI). Contribution de la CSI à la 19e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) du 11 au 22 novembre 2013 – Varsovie (Pologne). Extraits.

Les Nations Unies se réunissent pour la 19e Conférence des Parties alors que le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Climat des Nations Unies (GIEC) vient de publier les plus récentes preuves de l’influence humaine sur le système climatique planétaire. Chacune des dernières décennies a été successivement plus chaude que la précédente sur la surface de la Terre depuis 1850. Les concentrations de dioxyde de carbone (C2), méthane et oxyde nitrique ont augmenté à des niveaux sans précèdent au moins pendant les 800.000 dernières années.

Nous n’avons jamais eu autant besoin de leadership de la part des gouvernements pour s’attaquer aux émissions de gaz à effet de serre. L’une des analyses la plus parlante dans le rapport onusien indique que nous avons déjà brûlé plus de la moitié des émissions de carbone que nous pouvions utiliser de façon « sûre » – c’est-à-dire, pour garder l’augmentation des températures sous la barre des 2°C en dessous des températures préindustrielles. En quelques mots, cela veut dire que nous avons émis 545 mille milliards de tonnes de gaz à effet de serre du charbon, du pétrole et du gaz depuis 1860, et que nous pouvons aller au-delà de mille milliards de tonnes sans entrer dans un territoire dangereux. Ceci est un défi direct aux compagnies et gouvernements qui contrôlent des combustibles fossiles, dont les réserves connues dont d’au moins cinq fois ces quantités.

Le mouvement syndical a soutenu la CCNUCC, convaincu qu’il s’agit du lieu approprié pour élaborer un accord juste, ambitieux et juridiquement contraignant sur le climat. Or le temps pour ce faire s’épuise. La communauté internationale ne peut se permettre un décompte sans fin des victimes des phénomènes météorologiques extrêmes ou du changement lent de nos écosystèmes. Chacun d’entre eux a un coût trop élevé en termes d’emplois, de moyens d’existence et de vies. Avec la crise globale, le ralentissement économique et le développement du chômage, nos dirigeants pourraient croire que ce n’est pas le bon moment pour une action forte sur le changement climatique. Les syndicats ne cautionnent pas cette approche. Nous avons besoin que nos dirigeants se remobilisent et répondent au défi climatique en même temps qu’ils s’attaquent aux priorités sociales.

Le fait que nous discutions ici d’un accord post-2020 ne veut en aucune façon justifier le report de l’action climatique jusqu’alors. Les gouvernements doivent sans délai se montrer plus ambitieux dans leurs engagements.

1. Réduction des émissions

Les syndicats demandent un système global qui assure une forte probabilité de maintenir la hausse des températures moyennes en dessous de 2°C, ou 1.5°C si possible par rapport aux températures préindustrielles. Cela nécessitera des objectifs intermédiaires, engagements et actions pour les atteindre. Suite à l’engagement de toutes les Parties à la Convention de réduire les émissions, les syndicats croient que le moment est venu pour tous les pays de prendre des engagements et des mesures visant à atténuer les effets climatiques, dans un cadre multilatéral accepté, ambitieux et équitable.

Les pays développés devraient accroître leurs objectifs, et aller au-delà de la réduction de 25-40% par rapport aux émissions de 1990 qui était nécessaire pour 2020. Les principaux émetteurs des pays développés et les pays ayant dépassé un certain seuil de développement devraient prendre des engagements et mesures pour s’écarter des trajectoires d’émissions anticipées. Depuis 2007, la CSI soutient un objectif de réduction de l’ordre de 85% des émissions de GES d’ici 2050, en accord avec le scenario du 4ème rapport du GIEC cherchant à maintenir l’augmentation des températures moyennes globales en dessous de 2°C. Le mouvement syndical reverra cet objectif à la lumière des conclusions du 5ème rapport du GIEC pour le même scénario de températures.

Dans le but de lier la politique climatique aux cycles politiques, des engagements devraient être présentés dans un calendrier étalé sur plusieurs années, par exemple 2025 (un chiffre précis), 2030 (fourchette resserrée), 2035 (niveau indicatif) et 2050 (un but). Une revue périodique de la mise en oeuvre des engagements et de la justesse des efforts conjugués, basée sur la science et l’équité, sera nécessaire, aux côtés d’une analyse poussée de l’importance du soutien apporté. Un système solide de réduction des émissions doit être défini en parallèle, avec une stratégie responsable pour transformer et développer des industries propres, renforçant les capacités des travailleurs pour accéder aux emplois créés en leur sein, et en les soutenant, avec leurs familles, dans la transition (voir sous Transition Juste dans l’accord 2015). A cet égard, les engagements de réduction des émissions pourraient être complétés par des politiques publiques donnant une visibilité publique plus large et un parfum positif à l’action pour le climat, qui pourraient inclure des engagements sur l’efficience énergétique, le développement des énergies renouvelables, l’intégration du coût climatique dans les appels d’offres, l’investissement dans la gestion durable de l’eau et la terre, la planification urbaine, entre autres).

Cependant, il est clair que ceci ne sera jamais suffisant si nous ne modifions pas nos modes de consommation. […]

Pour lire le texte original, on va sur le site de la CSI.

Discussion

Pas de commentaire pour “Le monde du travail et le changement climatique”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: