CESD-Oikos-989x90

Le jeudi 04 juin 2020

Recherche:

Imaginer l’après-crise. Piste pour un monde plus juste, équitable, durable

LivreLiseeImaginer« Il ne faut jamais gaspiller une bonne crise. » C’est cette citation, de Rahm Emmanuel, le chef de cabinet de Barack Obama, qui ouvre l’excellent ouvrage publié récemment par les Éditions Boréal. En effet, à quoi bon faire des erreurs si elles ne servent pas à nous améliorer. Barack Obama est bien placé pour apprécier cette maxime puisque sans cette crise, les étatsuniens auraient peut-être continué à voter pour ceux qui en ont été les principaux responsables : les Républicains et les fanatiques du marché.

Pour la gauche, cette crise peut offrir une occasion de décortiquer les mécanismes de la machine infernale qui nous a menés à deux doigts de la catastrophe et de proposer de nouveaux mécanismes propres, non seulement à corriger les impacts destructeurs de la crise, mais surtout à transformer la machine de manière à ce qu’elle puisse produire autres choses qu’inégalités et destructions.

C’est ce que cherche à faire l’ouvrage co-dirigé par Jean-François Lisée et Éric Monpetit. Ce livre regroupe les analyses de plus d’une dizaine de chercheurs québécois et étrangers (dont l’ancien premier ministre sociale français Lionel Jospin) réunis par le CÉRIUM et le Centre de recherche sur les politiques et le développement social. Ensemble, ils évaluent l’impact de la crise financière et économique 2008-2009 sur le travail des économistes, la gauche, le mouvement altermondialiste. Mais ils explorent aussi des pistes de changement. En seconde partie, l’ouvrage propose une revue des propositions actuelles de sortie et de réforme du capitalisme et se termine par un appel à un programme commun international sur quelques propositions phares.

Comme nous le disent les auteurs, « le temps de la sortie de crise est le plus précieux des moments historiques. La force d’inertie est momentanément affaiblie, la capacité de changement momentanément décuplée. Les décisions prises pendant cette période auront des conséquences pour toute l’époque qui s’ouvre. La crise du capitalisme financier, puis du capitalisme tout entier entamée en 2008 se superpose à la crise écologique latente, celle d’une marche à peine freinée vers un réchauffement irréversible de la planète qui causera de nombreux bouleversements. Les décisions qu’auront à prendre au cours des cinq prochaines années les peuples et leurs décideurs sont donc plus lourdes de conséquences que celles qui attendaient leurs prédécesseurs, après la crise de 1929. »

J’apprécie la volonté des directeurs de l’ouvrage de miner l’hégémonie des économistes dans leurs prétentions à être les seuls à posséder les clés de lecture de l’économie. Nous partageons, aux Éditions Vie Économiques, cette vision de l’absolue nécessité de repenser les pratiques économiques, mais aussi la manière de penser la vie économique. Sortir de l’équation économie = marché, de manière à ramener l’activité économique (c’est-à-dire l’ensemble des activités humaines visant à produire, échanger et consommer les biens nécessaires à la vie) dans le monde réel, celui des relations sociales.

Imaginer l’après-crise. Piste pour un monde plus juste, équitable, durable
Jean-François Lisée et Éric Montpetit
Éditions Boréal, Montréal, 288 p.

Discussion

Pas de commentaire pour “Imaginer l’après-crise. Piste pour un monde plus juste, équitable, durable”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: