CESD-Oikos-989x90

Le samedi 18 novembre 2017

Recherche:

Les élections régionales en France virent au rose, vert et rouge

Les élections régionales, en France, sont des moments importants de la politique nationale parce qu’elles donnent le ton à ce qui reste du mandat de l’Assemblée nationale. Or, dès le premier tour, les régionales françaises ont inséré plusieurs clous dans le cercueil du gouvernement Sarkozy. La gauche rafle la vaste majorité des suffrages, donnant ainsi le petit coup de pouce à une démarche gagnante de regroupement des forces.

Lors d’une conférence de presse commune dans un café du 11e arrondissement de Paris, Martine Aubry, Cécile Duflot et Marie-George Buffet, patronnes du PS, des Verts et du PCF, ont cherché à mobilisé les électeurs de gauche pour le second tour des régionales. En effet, un accord a été passé entre les trois formations politiques, ce qui est extrêmement positif pour l’avenir de cette nouvelle gauche au drapeau rose, rouge et vert.

« Ce deuxième tour est décisif pour les Français. Le premier tour a marqué une très grande avance pour la gauche mais aussi une très grande abstention. Nicolas Sarkozy et François Fillon ne veulent pas entendre ce que disent les Français. Il faut donc que, dimanche, le message soit renforcé pour que Nicolas Sarkozy change de politique », a lancé Martine Aubry.

« Pour nous, il ne s’agit pas seulement de gagner cette élection. Cela doit être un des éléments de la reconquête, d’une alternative politique dans notre pays », a insisté Cécile Duflot.

Mais le vrai gagnant est l’écologie, qui selon les spécialistes, n’aura jamais occupé autant d’espace dans les programmes politiques de tous les partis. Les thèmes des transports, de la qualité de l’eau et de l’air et du développement d’infrastructures à connotation verte auraient constitué le cœur des enjeux politiques de ces élections régionales. En Ile-de-France, le développement des transports a tenu lieu d’enjeu le plus important. L’idée d’un « Pass Vert » à 65 euros est lancée par Europe Ecologie, où Cécile Duflot occupe la tête de liste. Ce forfait unique de transport est censé renforcer l’attractivité du réseau, tout comme la création de 60 lignes de bus rapides. Par ailleurs, des contrats éco-quartiers, au nombre de 1 000, sont proposés parallèlement à la création de 100 000 m² de toitures et murs végétalisés.

Au final, la gauche obtient un peu moins de 54 % des voix, un record depuis les législatives de 1981, contre 35 % à la majorité actuelle et 11 % au FN. La participation a été assez faible, à 51,2 %. La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a réagi à la victoire de son camp en appelant à changer profondément de politique. « C’est un encouragement et une exigence, un espoir d’une France plus juste », a-t-elle dit, appelant à la consolidation du partenariat avec Europe Ecologie et le Front de gauche.

Ces résultats constituent un désaveu pour Nicolas Sarkozy et son gouvernement, dont 20 membres étaient en lice. Des gestes importants sont à prévoir pour marquer le reste de son mandat. On pense même que le gouvernement pourrait laisser tomber la Grenelle de l’environnement ! J’en reparle prochainement sur le blogue.

Discussion

Pas de commentaire pour “Les élections régionales en France virent au rose, vert et rouge”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: