CESD-Oikos-989x90

Le mercredi 22 novembre 2017

Recherche:

La Coalition Bois poursuit sa campagne

Je vous ai déjà parlé de la Coalition Bois, formée de représentant de divers milieux dont la CSN et la FTQ, Fondaction, la Fédération québécoise des municipalités, la Société immobilière du Québec, Equiterre, l’Ordre des architectes, l’Université Laval ainsi que Nature Québec. Cette coalition plurielle met l’épaule à la roue pour une utilisation plus importante du matériau bois, et en particulier le bois du Québec, dans la construction non-résidentielle.

Il y a quelques semaines, la coalition a dévoilé les noms de 14 porte-parole, provenant d’autant de 14 régions du Québec, qui se feront les ambassadeurs de la deuxième phase de la campagne de sensibilisation Je touche du bois ! Ces porte-parole ont choisi avec conviction le matériau bois pour la construction ou la rénovation de leur commerce, entreprise, siège social ou autres bâtiments, en raison du potentiel écologique du matériau bois et des avantages économiques à utiliser le seul matériau de construction qui soit à la fois renouvelable, recyclable et réutilisable.

Rappelons qu’il existe deux façons de réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère : soit en les diminuant (substitution des matériaux émetteurs), soit en les stockant (séquestration du carbone). Les arbres, de même que les produits du bois que l’on en tire, ont la capacité unique de faire les deux. D’après le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), la production de bois comme substitut au béton ou à l’acier dans la construction est une contribution tangible à la réduction des gaz à effet de serre puisque le procédé de fabrication du bois de construction requiert beaucoup moins d’énergie et laisse une plus faible empreinte environnementale.

On donne les exemples suivants : sur un même travail de charpente, la fabrication d’une poutre en béton émet cinq fois plus de CO2 qu’une poutre en bois et une poutre en acier, sept fois plus ! Par ailleurs, la poutre en bois a l’avantage de stocker du carbone pendant la durée de vie du bâtiment, alors que les autres matériaux ne contribuent en rien au stockage du carbone.

En plus, le bois est une ressource inestimable pour appuyer le développement économique des régions du Québec, plus particulièrement frappées par les difficultés dans le secteur du papier ou des matériaux de construction résidentielle – encore affaiblie par la conjoncture étatsunienne. L’utilisation de plus de bois sur les marchés locaux permettra de réduire la dépendance des producteurs québécois envers les marchés étatsuniens et de stimuler l’innovation des acteurs de la transformation du bois.

Discussion

Pas de commentaire pour “La Coalition Bois poursuit sa campagne”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: