CESD-Oikos-989x90

Le mercredi 26 janvier 2022

Recherche:

Nouvelles de la finance responsable : semaine du 21 juin

Nous savons le rôle que joue la finance dans la vie quotidienne, et en particulier dans les processus de prise de décision des entreprises. Dans les deux dernières décennies, ce rôle a plutôt été néfaste. Depuis peu, cependant, les acteurs du mouvement de la finance responsable commencent à faire en sorte que la protection des valeurs monétaires ne se fassent plus aux dépends des valeurs sociales des épargnants.

Lutter contre le travail des enfants dans l’industrie du chocolat

On connaît l’engouement du chocolat chez les enfants. On connaît beaucoup moins l’exploitation du travail des enfants dans les pays producteurs de cacao. En 2001, les acteurs de l’industrie s’étaient donnés des objectifs pour s’attaquer à ce problème en signant un Protocole du cacao, dont celui d’atteindre un « child-labour free » en 2008. Mais, lors d’une récente assemblée tenue à Ultrecht, aux Pays-Bas, deux ans après cette date, les institutions financières actives dans le mouvement de la finance responsables ont exigés des actions concrètes aux entreprises pour arrêter de tergiverser sur ces enjeux. Norges Bank Investment Management (NBIM) et APG Asset Management ont demandé aux producteurs de chocolat de prendre des mesures pour mettre fin au travail des enfants dans leurs opérations et dans leur chaîne de production en Afrique de l’Ouest, source de 70 % de la production de cacao.

Selon un sondage réalisé en 2002, ce serait autour de 284 000 enfants qui travailleraient dans des conditions dangereuses, sans protection, et parfois même sous des formes d’esclavage, dans les fermes de cacao d’Afrique de l’Ouest. Malgré les grandes déclarations « responsables » des entreprises du secteur, les intervenants (dont Oxfam) dénoncent le peu de mesures concrètes pour s’attaquer aux pires formes d’exploitation du travail dans ces pays. Il semble que l’industrie veuille mettre plus l’emphase sur la dimension environnementale, dans l’air du temps, plutôt que sur la dimension sociale. Heureusement, l’Union européenne envisage de bannir du marché européen tous les produits qui intégreraient le travail d’enfants. C’est ce qui fera bouger les pays producteurs.

Les banquiers sur des charbons ardents

En collaboration avec Greenpeace, WWF, Friends of the Earth et d’autres, le réseau flamand de la finance responsable Netwerk Vlaanderen appelle les banques à cesser immédiatement leurs investissements dans les nouvelles centrales à charbon et lance la pétition Bankroet. Selon les évaluations faites par le réseau, et publiées dans le rapport Banquiers sur des charbons ardents, au cours des deux dernières années BNP Paribas, KBC, Dexia, Citibank, Deutsche Bank, ING et AXA auraient investi ensemble au moins 25 milliards d’euros dans des activités nuisant au climat telles que des nouvelles centrales à charbon, l’extraction du pétrole des sables bitumineux ou la déforestation de la forêt tropicale. Alors que leurs publicités présentent les banques comme des entreprises vertes, le rapport Banquiers sur des charbons ardents dévoile une toute autre réalité. Les entreprises du pétrole sale trouvent facilement un financement auprès des grandes banques actives en Belgique. Esther Vandenbroucke écrit dans Banquiers sur des charbons ardents: « Les banques affichent volontiers une image verte. Mais tant que les banques investissent dans des centrales à charbon, il n’y a pas d’activités bancaires durables. Nous avons trouvé pour plus de 25 milliards d’euros d’investissements dans des activités nuisant au climat comme l’énergie provenant du charbon, du pétrole des sables bitumineux ou la déforestation de la forêt tropicale. »

Selon le rapport, on projette la construction de plus de 70 nouvelles centrales à charbon en Europe, qui émettront ensuite chaque année autant de gaz à effet de serre que 130 millions de voitures. « Un euro pour l’énergie ne peut être qu’une seule fois dépensé. Choisir le charbon signifie également ne pas investir dans une énergie renouvelable. Ce genre de choix nous lie pour des dizaines d’années à une forme de production d’électricité néfaste pour le climat, » affirme Sam Van den Plas du WWF.

Discussion

Pas de commentaire pour “Nouvelles de la finance responsable : semaine du 21 juin”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: