CESD-Oikos-989x90

Le mercredi 26 janvier 2022

Recherche:

Un moratoire pour les forages dans le Golfe du Saint-Laurent

Un groupe d’environnementalistes des Îles-de-la-Madeleine réclame un moratoire urgent de Québec et Ottawa pour interdire tout forage dans le golfe du Saint-Laurent.

L’association « Attention FragÎles » a en ligne de mire le projet de forage pétrolier du consortium Corridor Ressources, qui souhaite explorer des gisements pétroliers sur le site Old Harry (au Nord-Est des Îles-de-la-Madeleine, province de Québec) ainsi que dans le territoire maritime voisin appartenant à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le gouvernement du Québec a déjà entrepris une Évaluation environnementale stratégique, mais celui de Terre-Neuve opte pour l’instant pour le statut quo.

«Que le forage se passe à Terre-Neuve ou du côté du Québec à Old Harry, c’est du pareil au même pour les Îles-de-la-Madeleine. Ça se passe à côté de chez nous, puis les Îles vont être les premiers à subir les risques et les impacts de forage », se défend la présidente d’Attention FragÎles, Danielle Giroux.

Le gisement de pétrole et de gaz naturel Old Harry, situé à une centaine de kilomètres des Îles, en plein cœur du Golfe du Saint-Laurent, proche de la frontière avec Terre-Neuve pourrait s’avérer le plus important de la région. Selon les estimations, il y aurait au moins pour 4000 milliards de pieds cubes de gaz naturel et 2 milliards de barils de pétrole.

La compagnie d’exploration gazière montréalaise Gastem a obtenu un permis d’exploitation dans cette zone. Elle prévoit investir 6 millions de dollars et creuser sur 2,3 km au fonds de l’océan. Le début des opérations de forage a été reporté à l’automne, car il reste à déterminer avec précision le terrain ciblé (au sud de Fatima), engager une société de forage et organiser le transport de la foreuse jusqu’aux Îles-de-la-Madeleine. Des discussions doivent être également engagées avec les Madelinots « dans le but d’établir un consensus », précise Raymond Savoie, le directeur de Gastem.

À l’heure où les groupes environnementaux se lèvent pour interdire les forages au Québec, un nouveau projet d’exploitation a débuté depuis la mi-mai, à l’Est de de Terre-Neuve, dans le bassin Orphan. Chevron, deuxième compagnie pétrolière américaine, veut creuser sur une profondeur de 2,6 km, soit un kilomètre de plus que le puits de BP à l’origine de la marée noire aux États-Unis. Il s’agit, selon la compagnie, du forage le plus profond jamais réalisé au large des côtes canadiennes.

La ministre des Ressources naturelles de Terre-neuve, Kathy Dunderlade, affirme que le forage est sécuritaire, dans la mesure où « le navire de forage à l’œuvre est équipé de différents mécanismes de sécurité pour prévenir les marées noires ».

Discussion

Pas de commentaire pour “Un moratoire pour les forages dans le Golfe du Saint-Laurent”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: