CESD-Oikos-989x90

Le mercredi 26 janvier 2022

Recherche:

Des dépenses militaires inacceptables

Depuis la 2e guerre mondiale, les dépenses militaires canadiennes n’ont jamais été aussi élevées, en proportion, que celles sous l’administration Harper. C’est ce que souligne une nouvelle étude réalisée par Bill Robinson et publiée par le Centre canadien de politiques alternatives. Enfermé dans sa vision ultra-conservatrice d’un ordre politique et économique mondial maintenu par la force, ce gouvernement a coupé dans les programmes d’aide au développement ainsi que dans sa participation aux actions humanitaires et de maintien de la paix afin de privilégier les scénarios des faucons militaires.

Le Canada dépensera, au minimum, 22,3 milliards $ pour ses forces militaires dans l’année 2010-2011, ce qui représente une augmentation de 54 % en 10 ans. Pourtant, le Canada ne fournit plus que 56 militaires (!!!) aux forces onusiennes de paix. Il n’est plus que le 60e contributeur. Mais le pire c’est que les dépenses militaires canadiennes sont appelées à connaître une croissance exponentielle dans la foulée du délire de grandeur militaire de ce gouvernement. Au cours des 20 prochaines années, les seules dépenses déjà approuvées par ce gouvernement devrait engloutir 490 milliards $ !

Ces dépenses ne sont pas seulement éthiquement questionnables. Il faut plutôt dire qu’elles sont, d’abord et avant tout, financièrement insensées pour le Canada. Laissons parler le directeur parlementaire du budget, M. Kevin Page à propos de l’achat de 65 avions F-35 : « Il n’y a pas eu d’appel d’offres concurrentiel pour l’achat du F-35. L’Énoncé des besoins n’a pas été rendu public, les capacités de l’appareil demeurent incertaines compte tenu de son état de développement, les retombées industrielles et régionales sont floues et les coûts d’achat et d’entretien à long terme n’ont pas été établis. »

Selon lui, les conservateurs n’ont pas dit la vérité aux parlementaires en prétendant que les 65 avions qu’entend acheter Ottawa ne coûteraient que 16 milliards de dollars. À son avis, ils en coûteront près du double, soit 29,3 milliards de dollars américains. En ce qui concerne le coût unitaire des avions, Kevin Page affirme qu’il sera d’environ 148,5 millions $US au moment où le Canada achètera ses appareils, entre 2016 et 2022, alors que le ministère de la Défense parle plutôt de 70 à 75 millions $US par avion. En raison des retards dans le développement du F-35 aux États-Unis, Kevin Page affirme que le Canada n’achètera pas les appareils au sommet de leur production, ce qui en fera grimper le prix.

En ce qui concerne l’entretien et l’utilisation de l’avion, les chiffres du gouvernement et de Kevin Page varient là encore. Le ministère de la Défense parle de 5 à 7 milliards $US sur 20 ans, Kevin Page de 14 milliards $US. Il étale son calcul sur 30 ans pour tenir compte de la véritable vie utile de l’appareil. Il ajoute 3,9 milliards $US pour la mise à niveau des F-35 au cours de leur vie et 1,7 milliard $US pour la mise en service initiale, pour un total de 19,6 milliards $US sur 30 ans.

Mais ce qui est important de savoir en ce moment, c’est que M. Page confirme qu’annuler la commande et lancer un appel d’offres, comme le réclament le Parti libéral du Canada et le Bloc québécois, n’entraînerait pas de frais d’annulation puisqu’aucun contrat n’a été signé. Le Bloc québécois a réussi à faire adopter sa motion dénonçant l’attitude des conservateurs sur ces questions à 145 voix contre 135. Maintenant que ce gouvernement est tombée, il faut le sanctionner.

Discussion

Pas de commentaire pour “Des dépenses militaires inacceptables”

Commentaire

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: