CESD-Oikos-989x90

Le lundi 25 septembre 2017

Recherche:

Lutte entre les villes pour conquérir les voitures électriques

petite-voitureLa lutte est vive. Qu’elles seront les grandes villes qui se démarqueront les premières pour la mise en place d’infrastructure pour appuyer le développement des voitures hybrides de 2e génération (à recharge rapide) ou les voitures entièrement électriques (VE) ? Elles veulent se positionner pour tester à grande échelle ces nouvelles voitures et, dans la foulée, se placer en pôle position pour leur fabrication, en tout ou en partie.

Encouragé par les nouvelles mesures budgétaires du gouvernement Obama, la lutte est vive aux Etats-Unis entre les villes de San Francisco et Portland. Les voitures électriques ou hybrides qui seront testées sont équipées de nouvelles technologies de batteries qui se rechargent en quelques minutes et les rendent autonomes pour plus d’une centaine de kilomètres. La ville de San Francisco, qui a sur son territoire plusieurs entreprises en démarrage dans le domaine des nouvelles technologies de la VE, veut profiter de la nécessaire reconfiguration de l’industrie automobile étatsunienne. Il faut rappeler que la Californie veut imposer aux constructeurs automobiles une réduction globale, d’ici 2016, de 30 % des GES émis par les constructeurs automobiles. Son compétiteur, le maire de Portland, a déjà annoncé que la stratégie très active de sa ville a permis d’obtenir l’engagement du constructeur norvégien Th!nk d’installer à Portland sa nouvelle usine pour la production d’une voiture entièrement électrique, la Th!nk City.

Pourtant, c’est Chicago qui devance les deux autres au fil d’arrivée pour l’installation des premières bornes pour les recharges de VE. Les bornes installées à Chicago ont l’avantage de s’alimenter à même des panneaux solaires installés au sommet d’une structure qui rappelle la canopée d’une forêt.

Outre Atlantique, Boris Johnson, maire de Londres, annonce des investissements majeurs pour faire de sa ville la « capitale européenne de la VE ». L’objectif est d’installer 25 000 bornes de VE dans les rues de la ville, permettant d’accueillir 100 000 véhicules. La lutte est féroce pour savoir, entre autres, quel système de propulsion et de pile sera choisi pour transformer les emblématiques 20 000 taxis « TX4 black cabs » de Londres en VE. Une entreprise chinoise serait en lice.

Mais au Québec, qui se tarde d’être parmi les leaders mondiaux de la VE, y a-t-il quelqu’un qui a entendu parler du début d’une initiative en ce sens ? Que fait Hydro-Québec en ce sens ?

Discussion

Vous ne pouvez pas commenter sur cet article.

Comments are closed.

Inscrivez votre courriel ci-dessous pour recevoir le bulletin hebdomadaire:

Agenda Public

Un code est requis pour ajouter des evenements a l'agenda.
Appuyez sur "Obtenir un code" ci-dessous pour s'inscrire.

Si vous avez un code, inserez votre code ci-dessous:

Votre compte étant nouveau, s'il vous plait enregistrer vos informations:











Informations sur l'evenement a ajouter: